Les revalorisations salariales en crèche

La revalorisation salariale en crèche était annoncée de toute part pour sortir de la crise qui touche le secteur depuis de nombreuses années le secteur de la Petite Enfance.

Notre secteur, en pleine pénurie de professionnels, a plus que besoin de relancer son attractivité. Deux leviers sont actionnés cette année pour cette revalorisation :

Revalorisation des salaires

Le gouvernement incite les gestionnaires à augmenter les salaires en les aidant à hauteur de 66 % du brut (financés par la CNAF avec un plafond à 100 euros par mois) de :

  • 100,00 € nets mensuels dans le secteur public (en plus des mesures de revalorisation attribuées à la fonction publique).
  • 150,00 € nets mensuels, dans le secteur privé (Revalorisation déjà mise en place par la branche Alisfa en cette année 2024).

Ce bonus attractivité a été voté par le Conseil d’Administration de la CNAF, dans le cadre de Cog ne sera accordé que pour les EAJE en PSU. 

Convention collective des entreprises de services à la personne

Jusqu’ici, seuls les salariés du secteur associatif bénéficiaient d’une convention collective.

Désormais, les professionnels dépendant du secteur privé marchand seront aussi avantagés par une convention collective : celle de la branche des entreprises du service à la personne. Cette convention s’étend désormais aux entreprises de crèches et à la garde à domicile.

La convention IDCC 3127 (Convention Collective Nationale des Entreprises de services à la personne du 20 septembre 2012) s’applique aux gestionnaires qui devront en faire bénéficier leurs salariés.

Pour en savoir plus sur la mise en place, cliquez sur l’image suivante :

Convention collective creche